• VIEILLIR C'EST CHIANT (2)

    Il y a environ 25 ans d’ici, mon médecin de famille à Bruxelles, m’avait affirmé qu’à partir de 85 ans il n’y avait plus grand-chose de bon dans les humains. Vingt ans plus tard – étant devenu un peu plus vieux lui-aussi – il estimait qu’une personne de 100 ans en bonne santé, c’était merveilleux à voir.

     Personnellement je suis bien plus confiante dans ses premières déclarations.

    Pour moi aussi, vieillir c’est chiant. Pas pour les mêmes raisons que Bernard Pivot qui a l’air de s’en faire plus sur le regard porté par les plus jeunes sur une personne âgée, mais surtout par l’expérience de vie quotidienne qui devient de plus en plus insoutenable.

     Dans mon cas précis il y a les questions d’équilibre : je ne peux pratiquement plus me pencher vers le bas sans être prise de vertiges. Très gênant. Si je ne porte pas des chaussures à semelle large et qui soutiennent bien les pieds, j’ai l’impression de marcher dans de la mousse : je crains de tomber. Pour m’habiller je ne peux plus me plier comme je le voudrais et cela devient périlleux. Je dois donc être assise, même pour enfiler une culotte. Embêtant.

     Une période un peu longue en station debout sans bouger est totalement exclue : je me mets à trembler comme une feuille.

    Bref : tout cela est très chiant.

    En plus, il y a cette loi de la gravité, vous savez ? Plus on devient vieux, plus elle attire vers le bas.

    Etre vieux c’est ressembler à une bagnole dont le moteur broute, avec des roues arrière de guingois, des pneus avant dégonflés, et qui manque de liquide de refroidissement… mais qu’on fait rouler quand-même.

     


  • Commentaires

    1
    Mme Chapeau
    Mercredi 26 Février à 06:49

    Courage.

      • Mercredi 26 Février à 08:26

        Jusqu'à ce que mort s'ensuive ???

      • Mme Chapeau
        Mercredi 26 Février à 10:36

        Certains fuient dans les mondes parallèles.
        Ma tante Gaby avait même oublié qu'après avoir mâché, il fallait avaler.

    2
    Mercredi 26 Février à 09:44
    Adrienne

    oui, on n'aime pas sentir que le corps nous lâche et on n'aime pas les conséquences que ça implique...

     

    3
    Jeudi 27 Février à 18:43

    tant que ça roule , il faut y aller .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :